L’incontournable usine 4.0

Pourquoi l’usine 4.0. est-elle incontournable ?

A la lecture des différentes études, nous n’y couperons pas ! Quel que soit le terme choisi pour la désigner – usine du futur, usine intelligente, industrie 4.0 – nous serons emportés, de gré ou de force, par cette 4ème révolution industrielle.

Déjà, les leaders des secteurs de l’aéronautique, de la défense, de la production industrielle et de l’automobile, travaillent avec des robots et des machines intelligentes.

En France, avec le soutien de l’Alliance Industrie du Futur, les pionniers de l’usine 4.0. réfléchissent à comment entrainer dans leur sillage l’ensemble de la supply chain, et notamment les entreprises de taille intermédiaire (ETI).

 

Grâce aux usines intelligentes, les gains générés pourraient s’élever jusqu’à 1 500 milliards de dollars*

Bénéficiant des dernières technologies de l’IoT (Internet des Objets), de l’analyse Big Data, de l’intelligence artificielle et de la robotique avancée, l’usine intelligente gagne en productivité, en efficacité et en flexibilité.

L’usine intelligente permet d’améliorer les marges opérationnelles, en rationalisant les dépenses logistiques et matérielles et en optimisant l’efficacité de l’équipement et la qualité de la production.

Selon le rapport « Smart Factories » de Capgemini, les industriels interrogés estiment que 21% de leurs sites deviendront des usines 4.0 d’ici 2022. Et 67% des entreprises industrielles ont déjà mis en place des initiatives d’usines intelligentes.

 

Avec GammeScore d’Atelog, mettez de l’intelligence dans votre usine

Dans l’usine du futur, les objets connectés (IoT) permettent aux machines de communiquer et d’interagir entre elles – et de fait, participent à l’efficience des processus industriels.

Exploitant les nouveaux protocoles de communication RF dédiées aux objets connectés (IoT), les 5 outils prêts à l’emploi de la nouvelle offre GammeScore d’Atelog permettent aux industriels de connecter leur usine à leurs systèmes d’informations, et d’analyser facilement les axes d’amélioration de leur performance.

 

* Source : infoDSI – 31 mai 2017 |Rapport « Smart factories », Capgemini